Ekin Fil
Ghosts Inside
LP HMS 042


Dancing With The Noise
August 2017

Ce coup-ci je parle d' elle. Quand c' est aussi beau que ça, certains secrets ne peuvent plus être tu.

Ekin Fil aka Ekin Uzeltüzenu vient de sortir son huitième album qui est probablement son plus beau, son plus triste et plus abouti. Peu ou quasiment pas connu en France cette Turque est surtout connu dans la sphère des fans de Grouper, ressemblance vocale oblige. Comme l' américaine elle mélange subtilement le drone, l'ambient et la pop. Mais pas n'importe-quelle pop. Biberonné dans son Istanbul natal aux Cocteau Twins, Cranes et autres Slowdive la belle a toujours su apporter sa touche personnelle à l' héritage des musiques éthérées. Son dernier album, Ghosts Inside, marque un tournant décisif. Les circonstances de l' enregistrement l'y ont peut-être poussé. Rupture amoureuse, deuil d'un proche et que dire de la situation politique de son pays.

Comparé aux précédents Ghosts Inside met encore plus en avant l'écho. Les mélodies se font encore plus ténébreuses et sa voix magnifique murmure à nos oreilles comme jamais. Son sens du détail est encore plus aiguisé et c' est peut-être bien ça qui change définitivement le statut de ce disque comparé aux autres. Les réverbérations sont maîtrisées comme rarement et cachent des trésors de trouvailles sonores et de compositions à qui veut bien s'en donner la peine. Musique résolument cathartique. C'est un disque reclus sur lui même mais tout aussi étonnamment il devient au fil des écoutes la BO parfaite pour l'observation de ce triste monde. LE disque de chevet par excellence.